Pourquoi les végétariens mangent du poisson ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il existe plusieurs déclinaisons du végétarisme. Parmi elles, les pesco-végétariens s’autorisent à consommer du poisson. Pourquoi ce choix d’un régime végétarien avec du poisson autorisé ? Éléments de réponse.

Pourquoi les végétariens mangent du poisson ?

Être pesco-végétarien, c’est quoi ?

Opter pour un régime alimentaire végétarien revient à refuser de manger de la chair animale, autrement dit de la viande et du poisson.

Mais certains végétariens adoptent un régime alimentaire légèrement différent.

Ceux qui refusent la viande et le poisson mais acceptent la consommation de lait et d’œuf sont qualifiés d’ovo-lacto-végétariens.

Les végétaliens refusent tous les produits d’origine animale, œufs, lait et miel compris.

Les flexitariens s’autorisent la viande de temps en temps.

Quant aux pesco-végétariens, ils ne consomment pas de viande mais mangent du poisson.

Végétarien : le poisson comme source de nutriments

Un régime végétarien avec du poisson est intéressant d’un point de vue nutritionnel. Bien maîtrisé, il est très équilibré et sain.

Comme le régime végétarien, le pesco-végétarisme est un régime qui fait la part belle aux fruits et légumes de saison. C’est une source de vitamines considérable pour être en forme.

Les légumineuses apportent du calcium et du fer, des fibres. Les céréales complètent les menus végétariens et apportent elles-aussi leur nutriment. Le lait apporte le calcium.

Ces aliments bien associés entre eux apportent de nombreux nutriments.

Concernant les omégas 3, une façon de couvrir efficacement ses besoins reste la consommation de poisson et de fruits de mer.

Ces acides gras sont très bénéfiques à l’organisme. Ils contribuent notamment à protéger le système cardio-vasculaire, à stabiliser la glycémie, à lutter contre le mauvais cholestérol.

Le poisson renforce aussi les apports en fer dans un régime végétarien. Ce qui éloigne le risque d’anémie et de baisse de tonus.

Il en va de même pour la vitamine D et la vitamine B12, qui comptent elles-aussi parmi les principales carences alimentaires rencontrées chez les végétariens.

Les végétariens qui ne mangent pas de poisson ni de crustacés et autres fruits de mer doivent d’ailleurs supplémenter leur alimentation en vitamine B12.

La souplesse du régime végan avec du poisson

Le régime pesco-végétarien rejoint le végétarisme du point de vue des convictions profondes, de la sensibilité à la cause animale.

Mais entamer un régime végétarien demande parfois du temps. Il n’est pas toujours facile de changer d’habitudes alimentaires souvent ancrées depuis fort longtemps. La transition se fait souvent progressivement.

Certains ingrédients qui peuvent être introduits dans le régime végétarien ne sont pas forcément connus lors de la prise de décision d’arrêter de manger de la chair animale. Il faut trouver des façons de les accommoder, de les cuisiner.

Aussi, continuer à manger du poisson permet garder la possibilité de cuisine varier, d’éviter la lassitude.

Les pesco-végétariens qui mangent du poisson ne perdent pas de vue qu’il s’agit aussi d’animaux. Leur consommation est donc raisonnée.

Le poisson n’est pas inscrit tous les jours au menu et les pesco-végétariens s’attachent à choisir des poissons sauvages, prélevés dans le cadre d’une pêche durable.

Le régime pesco-végétarien introduit donc le poisson dans certains repas. Mais toujours avec une consommation raisonnée, sans nier la cause animale dont les poissons font partie intégrante.


Lisez aussi:

Les bienfaits de devenir végétarien

Sportif de haut niveau : faut-il devenir végétarien ?