Comment devenir végétarien sans carence?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Pour devenir végétarien, il ne suffit pas d’arrêter de consommer des aliments d’origine animale, comme la viande et le poisson.

Il s’agit de revoir complètement son régime alimentaire, pour éviter tout risque de carence qui pourrait mettre la santé en péril.

Comment devenir végétarien sans carence ? Varier ses aliments et faciliter la digestion

Un risque de carence avec le régime végétarien ?

Le régime végétarien se caractérise par l’arrêt de la consommation de viande et de poisson.

Certains vont encore plus loin en ne mangeant plus aucun ingrédient d’origine animale, comme les œufs ou encore le lait. On parle alors de régime végétalien ou de régime végan.

Ces exclusions alimentaires peuvent mener à des carences si le régime végétarien est adopté sans une préparation suffisante.

Car les aliments d’origine animale apportent des nutriments essentiels à l’organisme : des protéines, qui permettent aux cellules de se consolider et de se renouveler, du fer, du calcium, des omégas…

Ces apports doivent être compensés différemment. Car des carences entraineraient des désordres intérieurs, de la fatigue et bien d’autres maux encore.

Régime végétarien : l’importance de manger varié

Les produits naturels constituent la base du régime végétarien. Au fil des saisons, la nature offre de quoi se nourrir tout en répondant à ses besoins physiologiques et en satisfaisant son palais.

Les légumineuses remplacent efficacement la viande ou le poisson. Il en existe beaucoup, ce qui permet de varier ses plats : les lentilles, les pois, les haricots, les fèves, le soja.

Les légumineuses sont riches en protéines, en fer, en calcium, en fibres. Elles apportent une sensation de satiété rapide et durable, tout en étant très pauvres en graisses.

Des fruits et légumes vont venir compléter l’assiette, pour leurs apports en fibres et en vitamines. Là-aussi, chacun a des caractéristiques qui lui sont propres en terme d’apports nutritionnels.

Les fruits frais sont très bons, mais les fruits secs ont aussi un grand intérêt nutritionnel pour les végétariens.

Les céréales s’intègrent aussi parfaitement dans ce régime alimentaire sans viande ni poisson. La diversification des aliments consommés est le meilleur moyen d’éviter les carences.

Équilibrer son régime alimentaire pur faciliter la digestion

Comme pour tout régime alimentaire, manger végétarien doit n’avoir de cesse de rechercher l’équilibre.

Car les carences nutritives peuvent survenir. Comme les carences en fer, en vitamines B12 ou en calcium par exemple.

L’équilibre doit aussi être recherché par rapport aux fibres, souvent très présentes dans le régime végétarien. Il est indispensable d’en prendre, mais à juste dose.

La sous-consommation comme la surconsommation de fibres a son revers en termes digestifs.

C’est en effet la digestion qui est souvent la première impactée par un régime végétarien mal maîtrisé. Un déséquilibre peut mener vers des troubles digestifs.

Un mauvais dosage des fibres va provoquer des diarrhées ou au contraire de la constipation. Tandis que les légumineuses ainsi que les fruits et légumes crus peuvent être causes de ballonnements et de flatulences.

Avoir des facilités à digérer donne une bonne indication sur l’équilibre de son régime alimentaire végétarien.

Le régime végétarien est reconnu comme pouvant être très bénéfique à la santé. À la condition toutefois qu’il soit parfaitement équilibré et sans carences alimentaires.

Pour cela, suivre les produits de saison pour cuisiner varier et se fier à sa digestion sont des solutions efficaces pour bien manger végétarien.


Lisez aussi:

Comment devenir végétarien quand on n’aime pas les légumes ?

Devenir végan pour perdre du poids?