Comment devenir végétarien quand on n’aime pas les légumes ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Devenir végétarien est un choix qui s’impose souvent de lui-même, par conviction.

Mais alors que ce régime alimentaire fait la part belle aux légumes, comment adopter le végétarisme quand on ne les aime pas ? La solution pour être végétarien sans manger de légumes.

Comment devenir végétarien quand on n'aime pas les légumes ?

La place des légumes dans le régime végétarien

Être végétarien, c’est ne plus manger d’aliments carnés. C’est-à-dire de la viande et du poisson.

Compte tenu de ces exclusions alimentaires, les autres catégories d’aliments prennent une place plus grande.

Ainsi, on pourra retrouver dans un menu végétarien des légumineuses, des céréales complètes, des laitages, des œufs, du miel, des fruits secs, des fruits frais et des légumes.

Chaque groupe d’aliments à des propriétés utiles pour la santé et il est préférable de manger un peu de tout, d’avoir une alimentation variée.

Mais il n’y a pas d’obligation à consommer des légumes quand on ne les aime pas.

Il est toutefois nécessaire de trouver des substituts au groupe d’aliments non consommés pour éviter des carences alimentaires qui pourraient influer négativement sur la santé.

Redécouvrir des légumes et par petites touches

La nature est extrêmement généreuse. Des variétés de légumes, il y en a des milliers. Lorsqu’on dit que l’on n’aime pas les légumes, c’est en fait uniquement les légumes que l’on a déjà goûté qui sont visés.

Il en reste très certainement de nombreux autres qui n’ont pas été explorés par notre palais. Vouloir devenir végétarien est l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs.

Un légume peut aussi être cuisiné de plusieurs façons : cru, cuit en sauce, grillé, farcis, nature, mariné, découpé en dés, en rondelles, en lamelles, entier, en soupe…

Selon la recette choisie et le mode de préparation, le goût d’un légume peut être modifié, être plus ou moins prononcé, se marier plus ou moins bien avec les autres ingrédients et assaisonnements.

Tester de nouvelles recettes culinaires peut être l’opportunité de redécouvrir et d’apprécier certains légumes.

Par quoi remplacer les légumes dans un régime végétarien ?

Si vraiment le goût des légumes ne passe pas, alors rien ne sert de se forcer à en consommer. D’autres mets devront être intégrés à l’assiette pour les remplacer.

Les légumes apportent des fibres qui facilitent le transit intestinal. Or celles-ci sont aussi présentes dans les céréales. Le pain, les féculents, les graines de lin, de tournesol ou le quinoa par exemple en contiennent.

Les graines de tournesol et le seigle apportent par ailleurs de la vitamine B9, qui contribue à avoir un bon système immunitaire.

Les fruits peuvent aussi remplacer les légumes. Ils procurent eux aussi des fibres, mais aussi de nombreuses vitamines, nécessaires pour se maintenir en forme.

Des supplémentations alimentaires peuvent aussi aider à compenser l’absence de légumes dans une assiette végétarienne.

Elles sont recommandées pour éviter les carences en vitamines D, B9 et B12, mais aussi en calcium, en omégas 3.

Manger des légumes n’est pas indispensables dans un régime végétarien. Mais l’alimentation doit malgré tout rester équilibrée.

Des alternatives intéressantes vont permettre de compenser les nutriments habituellement apportés par les légumes.


Lisez aussi:

Comment devenir végétarien grâce à la respiration?

Comment devenir végétarien sans carence?